main

Véhicule

Quelle voiture pour une famille recomposée ?

Fotolia_113819598_S.jpg

Monospace, ludospace, SUV* ou crossover... Les voitures 7 places ont le vent en poupe. Et pour cause : elles séduisent de plus en plus les grandes familles, et notamment les familles recomposées.

Les familles recomposées sont de plus en plus nombreuses : 4, 5, 6, 7 personnes… Quand les enfants sont réunis, le mode de vie change et il faut tout penser « grand format » : logement, repas, et surtout voiture, pour embarquer toute la tribu lors des déplacements.

Une offre automobile qui répond à la demande des familles

Il faut donc que la voiture s’adapte. Les constructeurs automobiles l’ont bien intégré dans leurs gammes, et quasiment toutes les marques proposent des véhicules adaptés aux familles nombreuses avec 7 places… voire plus, avec des capacités d’habitabilité extra larges.

7 places ou 5 + 2 places ?

Sur le marché, vous trouverez d’un côté, les véhicules avec 7 places de base avec un coffre spacieux, et de l’autre, les modèles 5 places transformables en 7. Leur principal atout : la modularité qui donne la possibilité d’ajouter une 3ème rangée de 2 sièges ou de les transformer en utilitaire si besoin. Le point faible : une fois les 2 sièges supplémentaires installés, la capacité du coffre est réduite.

Un sens aigu de la famille

5 + 2 ou 7 places, les voitures sont aujourd’hui conçues pour optimiser le bien-être des enfants à l’arrière : empattements de plus en plus longs, sièges réglables, rangements astucieux pour libérer de l’espace (trappes sous plancher, console centrale amovible, emplacement bouteille), tablettes pliables au dos des sièges (parfois équipées d’une liseuse individuelle), contrôle de la température, réglage de la climatisation et du débit d’air…
Et pour divertir vos bambins pendant les longs trajets, les marques regorgent d’ingéniosité. Optez pour les « packs enfants » ou « pack famille » en option avec écrans intégrés aux appui-têtes (pour connecter lecteur DVD ou console de jeux), stores pare-soleil sur portes latérales, coussin rehausseur intégré, verrouillage de sécurité automatique…

Les différents types de voitures familiales

Quasiment toutes les marques proposent des véhicules familiaux à 7 places. Reste à choisir : le look classique des monospaces et break ou le look baroudeur les SUV*, crossovers, 4×4 et ludospaces… ou si vous avez vraiment une famille taille XXL, le mini-van (jusqu’à 9 personnes).

Quel contrat pour assurer une voiture 7 places ?

Pour rouler l’esprit serein avec votre clan, vous avez tout intérêt à souscrire une assurance « tous risques » qui garantira toutes les situations pouvant survenir sur la route. De plus, ces voitures étant très prisées actuellement, il est préférable de les assurer correctement contre le vol.
Certaines assurances auto proposent des formules adaptées aux besoins des grands véhicules familiaux : prise en charge du véhicule et de tous les passagers en cas d’accident, prêt d’un véhicule de même catégorie, etc.).
Renseignez-vous auprès de votre assureur.

Quelques points à « checker » pour vous aider à choisir

  • Les dimensions, largeur, longueur, hauteur : pensez que le véhicule devra rentrer dans votre garage si vous en avez un ;
  • L’habitacle : veillez à ce que chacun – surtout si vous avez des ados avec de grandes jambes – dispose d’assez de place pour voyager confortablement.
  • La motorisation : intéressante sur route, mais attention, plus elle est élevée, plus le prix s’en ressent… Aurez-vous vraiment besoin d’une puissance d’accélération exceptionnelle pour vos balades en famille ?
  • La consommation, à étudier en fonction de vos déplacements sur le long terme ;
  • Le volume du coffre : primordial pour transporter poussette, lit pliant, bagages, et éventuellement animal domestique ;
  • La modularité : les sièges escamotables dans le plancher permettent de transporter des objets volumineux ;
  • Les portes latérales : coulissantes, c’est plus pratique !
  • Les équipements comme la connectique audio, le toit panoramique, la climatisation à régulation séparée… sont très appréciés des enfants ;
  • Les rangements intégrés font gagner beaucoup d’espace ;
  • Si c’est une voiture d’occasion, épluchez le dernier contrôle technique et le carnet d’entretien ainsi que l’état de la carrosserie.
    Enfin, avant de signer, essayez-la en situation réelle pour tester le confort de conduite et l’insonorisation… Avec la famille au grand complet bien sûr.* Sport Utility Vehicle

> En savoir plus sur l’assurance Auto Banque Populaire

Véhicule

Que faire en cas de vol ou d’accident auto ?

VOITURE_VOL-960x641.jpg

Circuler en voiture vous expose malheureusement à quelques désagréables surprises. Vol ou accident : mieux vaut connaître les démarches d’urgence pour réagir vite et bien le jour où vous y êtes confronté.

Votre voiture a été volée

Le vol de voiture : un phénomène fréquent. Plus de 110 000 véhicules1 ont été dérobés en France en 2015, soit 300 par jour ! Alors suivez ces quelques conseils, et gardez toujours une copie des papiers du véhicule chez vous.

  • Déposez plainte dans les 24 heures au commissariat de police ou à la gendarmerie. Votre responsabilité ne sera ainsi pas engagée si le voleur cause un accident avec votre véhicule. Pour gagner du temps, vous pouvez déposer une pré-plainte en ligne sur www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr
  • Déclarez le vol à votre assureur dans les 2 jours ouvrés (même si vous n’êtes pas assuré contre le vol). Passé ce délai, votre assureur peut refuser de vous indemniser.
    Si votre véhicule a été volé à votre domicile (dans votre jardin ou dans votre garage) avec effraction, signalez-le également à la compagnie qui assure votre habitation.
  • Attendre l’indemnisation
    Elle intervient souvent un mois après le vol.

    • Si le véhicule est retrouvé avant 30 jours, vous devez le récupérer. Les dégâts matériels seront pris en charge par l’assureur après expertise.
    • Si la voiture n’est pas retrouvée après 30 jours, votre assureur vous remboursera la valeur du véhicule selon les modalités prévues au contrat.
    • Si la voiture est retrouvée après 30 jours, vous aurez certainement déjà été indemnisé. Vous pouvez soit récupérer votre voiture et restituer le montant de l’indemnisation à l’assureur, soit céder votre voiture à votre assureur.A savoir : Si vous retrouvez votre véhicule volé, contactez immédiatement la police ou la gendarmerie et ne tentez pas de prendre le volant.

 Vous êtes victime d’un accident de voiture

Un moment d’inattention… et c’est l’accident ! Simple froissement de tôle ou blessures graves, il faut faire face rapidement et sans paniquer. Quels sont les bons réflexes ?

  • Commencez par sécuriser le périmètre : déplacez votre véhicule pour ne pas gêner la circulation, allumez vos feux de détresse, enfilez votre gilet de sécurité et placez un triangle de signalisation en amont.
  • Appelez les secours en cas d’accident corporel : composez le 112 depuis un portable. Ne déplacez pas les blessés.
  • Remplissez le constat amiable (ou constat européen d’accident) minutieusement avec le ou les autres conducteurs car il rend compte des circonstances de l’accident. Adressez-le en recommandé avec accusé de réception à votre assureur dans les 5 jours suivant l’accident.Si le conducteur impliqué dans l’accident refuse de remplir le constat, indiquez-le dans le document et relevez son numéro d’immatriculation. Recueillez des témoignages de personnes ayant assisté à l’accident.
  • Utilisez l’e-constat auto depuis votre smartphone si l’accident :
    • A lieu en France (métropole ou DOM),
    • Concerne des véhicules immatriculés et assurés en France,
    • Ne concerne pas plus de 2 véhicules,
    • N’a entraîné aucun dommage corporel.
    • Téléchargez-le gratuitement sur http://www.e-constat-auto.fr/
  • Appelez votre assureur pour l’informer du sinistre et bénéficier éventuellement de l’assistance prévue dans votre contrat.
  • Dans les jours qui suivent, un expert évaluera les dommages subis par le véhicule, voire la valeur de remplacement de votre véhicule.

> En savoir plus sur :

Véhicule

Comment choisir son assurance auto ?

ASSURANCE_AUTO-1-960x640.jpg

Vous voulez changer d’assurance auto ? Vous vous assurez pour la première fois ? Vous achetez une nouvelle voiture ? Pas toujours évident de choisir un contrat d’assurance auto adapté. Voici un mode d’emploi pour y voir plus clair.

L’assurance « au tiers »

Incontournable, la garantie « Responsabilité civile » est l’assurance minimum obligatoire qui couvre les dommages matériels et corporels que vous pourriez causer aux tiers, avec votre voiture. Attention, elle ne couvre pas (donc n’indemnise pas !) les dommages matériels sur votre véhicule. Et généralement, vos propres dommages corporels ne sont pas couverts lorsque vous êtes responsable de l’accident ou sans responsable identifié. Enfin, votre assurance « au tiers » inclut quasi systématiquement une garantie défense – recours qui permet à votre assureur de vous représenter dans vos démarches en cas de litige.

  • Dans quel cas la souscrire ?
    Si votre véhicule est ancien et à faible valeur ou si vous roulez peu et que vous êtes à la recherche d’économies, l’assurance « au tiers » peut s’avérer suffisante. En cas de sinistre, vous ne serez en effet remboursé qu’à la hauteur de sa valeur le jour de l’accident. Consultez la cote Argus pour estimer la valeur de votre voiture, et faites un petit calcul pour voir si une assurance « tous risques » est valable.
    Cependant, pensez à bien vérifier que l’assurance « au tiers » que vous envisagez de souscrire comporte la garantie dommages corporels du conducteur. Dans tous les cas, les dommages matériels subis par votre véhicule ne sont pas couverts : on ne vous indemnisera pas si vous êtes blessé ou si votre véhicule est volé par exemple. En cas de sinistre, si vous n’êtes pas responsable de l’accident, vous serez remboursé dans la limite de la valeur de votre voiture.

Vous pouvez néanmoins souscrire à des garanties complémentaires pouvant permettre une indemnisation pour la remise en état de votre véhicule

L’assurance « tous risques »

La plus étendue, elle garantit des dommages causés aux tiers, les dommages matériels subis par votre véhicule, que vous en soyez responsable ou non. L’assurance « tous risques » comporte plus ou moins de garanties et d’options (protection juridique, véhicule de remplacement, vol du contenu du véhicule, dommages corporels du conducteur, etc.) selon les assureurs.

  • Dans quel cas la souscrire ?
    Si votre voiture est neuve ou si sa valeur Argus est élevée, si vous êtes souvent sur la route ou si vous souhaitez tout simplement couvrir le plus de risques possibles, optez pour une assurance « tous risques ».

Les principales garanties facultatives

Si vous trouvez l’assurance « tous risques » trop étendue mais que vous souhaitez tout de même être bien assuré, souscrivez l’assurance « au tiers » et complétez-la avec des garanties qui correspondront à votre profil.

  • La garantie conducteur couvre les dommages corporels que vous pourriez subir en tant que conducteur du véhicule, même si vous êtes responsable de l’accident. Elle est indispensable afin de faire face en cas d’invalidité permanente après un accident.
  • La garantie dommage collision couvre les dommages matériels subis par votre véhicule, en cas de collision avec un piéton, un véhicule ou un animal (dont le propriétaire est identifié),
  • La garantie vol – incendie vous rembourse soit la valeur de votre véhicule au jour du sinistre, soit une valeur fixée par contrat.
  • La garantie bris de glaces couvre les dommages causés au pare-brise et, en fonction des contrats, aux vitres latérales, vitres arrières, toit ouvrant, voire les optiques de phares et rétroviseurs… Une garantie intéressante si vous ne disposez pas de garage !
  • La garantie assistance propose un dépannage (parfois dès 0 km) pour rapatrier votre véhicule jusqu’à un garage. Quasiment indispensable, car neuve ou ancienne, votre voiture n’est jamais à l’abri d’un pépin mécanique.
  • Le prêt du volant n’est pas autorisé dans tous les contrats d’assurance, et s’il l’est, toutes les situations ne sont peut-être pas couvertes. Avant de prêter votre véhicule à un tiers, vérifiez dans quelles conditions vous pouvez le faire.
  • Les contrats d’assurance auto diffèrent d’un assureur à l’autre. Bien sûr, plus ils comportent de garanties  et d’options, plus ils sont chers. Il vous appartient d’évaluer la valeur de votre véhicule, vos habitudes de conduite, votre environnement et vos besoins, pour choisir la bonne formule. Comparez toujours les contrats proposés  avant de souscrire : étendue des garanties, franchises, plafond des remboursements, exclusions… Quelques dizaines d’euros de plus font parfois vraiment la différence pour disposer de solides garanties.

> En savoir plus sur l’assurance Auto Banque Populaire

LogementVacances

Protégez votre logement pendant les vacances

Proteger-son-logement-960x640.jpg

Vous attendez les vacances avec impatience. Oui, mais en votre absence, votre logement peut subir certains désagréments : vol, incendie, dégât des eaux... Pensez à bien sécuriser votre domicile avant de partir...

Prévenir les cambriolages

  • Demandez à un voisin ou à un ami de simuler une présence en ouvrant et fermant les volets matin et soir.
  • Installez un programmateur qui déclenche la lumière ou la radio.
  • Pensez à fermer l’ensemble de vos ouvertures (même situées en hauteur) lorsque vous vous absentez.
  • Privilégiez des systèmes de serrure multi points, équipez vos fenêtres de grilles ou de volets.
  • Inscrivez-vous à l’opération « tranquillité vacances » auprès de la police ou de la gendarmerie pour surveiller votre domicile.
  • Filmez ou prenez des photos de votre intérieur, mobilier et objets usuels, ce qui vous aidera à prouver la possession de ces biens en cas de cambriolage.
  • Placez vos biens de valeur (argent, bijoux, etc.) dans un coffre-fort ou à la banque.
  • N’annoncez pas votre départ en vacances sur les réseaux sociaux.
  • Faites transférer vos appels sur votre téléphone mobile Poste ; dans tous les cas ne signalez pas votre absence sur votre boîte aux lettres.
  • Faites relever le courrier ou faites-le garder par la Poste.
  • Equipez votre logement d’un système de télésurveillance. Dissuasif, il permet de limiter le risque d’intrusion ou le d’un vol

Eviter un dégât des eaux

  • Coupez le circuit d’eau pour éviter les fuites d’eau. Vérifiez ensuite que le compteur ne tourne plus.
  • Vérifiez que toutes les fenêtres sont bien fermées.
  • Sécurisez les zones inondables avec des sacs de sable.

Se prémunir contre l’incendie

  • Coupez l’arrivée de gaz.
  • Débranchez l’ensemble de vos appareils électriques pour éviter qu’en cas d’orage, le circuit électrique ne soit touché.
  • Mettez la chaudière en veille.

Vérifiez votre contrat d’assurance Multirisques Habitation

Relisez bien les conditions générales de votre contrat Multirisques Habitation. Généralement, vous êtes couvert pour les dommages liés aux vols, vandalisme, incendies, explosion, dégâts des eaux, tempête, grêle, bris de glace, catastrophes naturelles et technologiques. Mais les garanties varient selon les contrats.
Certaines assurances peuvent exiger un renforcement de moyens de protection et de sécurisation au niveau de l’habitation, comme des portes blindées ou des barreaux aux fenêtres par exemple, pour que la garantie vol joue en cas de cambriolage.

Votre indemnité pourrait être réduite également si vous ne respectez pas les mesures de précaution en cas de dégât des eaux.

Prenez avec vous le n° d’assistance mis à votre disposition par votre assureur : dans la plupart des contrats, votre retour d’urgence à domicile peut être organisé et pris en charge par votre assureur si la situation le nécessite.

> En savoir plus sur l’assurance habitation Banque Populaire.