main

Santé

Les bons réflexes pour prévenir les incendies domestiques

risque-incendie-domestique-conseils.jpg

Un incendie domestique survient toutes les 7 minutes* avec des conséquences parfois dramatiques. Il suffirait pourtant d’appliquer quelques consignes de sécurité pour les éviter. Zoom sur les réflexes anti-incendie.

On compte plus de 76 000 incendies domestiques par an1 causant 10 000 blessés et 800 décès. Une fatalité ? Pas vraiment. Découvrez comment diminuer les risques d’incendie chez vous et comment réagir en cas de départ de feu.

Prévenir les risques d’incendie : 10 mesures de prudence

  1. Ne surchargez pas les prises électriques.
  2. Tenez les allumettes et les briquets hors de portée des enfants.
  3. Eteignez complètement bougies et cigarettes et ne fumez pas au lit,
  4. Réduisez le feu de cheminée et installez un pare-feu pour la nuit.
  5. Ne laissez rien sur le feu sans surveillance.
  6. Placez les produits inflammables loin des radiateurs, ampoules, plaques chauffantes…
  7. Ne laissez pas les appareils électriques en veille.
  8. Vérifiez vos installations d’électricité, de gaz périodiquement.
  9. Faites ramoner les conduits et les cheminées une fois par an.
  10. Equipez-vous d’un extincteur et gardez-le à portée de main.

Un détecteur de fumée pour être averti à temps

Votre logement doit être équipé d’au moins un détecteur de fumée (norme EN 14-604), obligatoire depuis 2015. Installez-le le plus haut possible dans un lieu de circulation à distance des sources de vapeur (cuisine, salle d’eau).

Un incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse*.
70 % des incendies mortels ont lieu la nuit*.

Bien réagir si un incendie se déclare chez vous 

Gardez votre calme. Si c’est un départ de feu, une bassine d’eau ou un extincteur peut suffire à le stopper. Si le feu a déjà pris et qu’une épaisse fumée se dégage, n’essayez pas de le maîtriser seul.

  • Faites sortir tout le monde par la sortie la plus proche et évacuez les lieux pour éviter les risques d’intoxication (par les fumées et gaz).
  • Fermez la porte de la pièce en feu et la porte d’entrée.
  • Ne prenez pas l’ascenseur et ne revenez jamais sur vos pas.
  • Une fois en sécurité, appelez les pompiers en composant le 18 ou le 112 (n° unique d’urgence européen).

Si l’incendie s’est déclaré en-dessous de chez vous ou sur votre palier

  • Fermez la porte, mouillez-la et placez des linges mouillés en bas.
  • Allez à la fenêtre pour que les secours puissent vous voir.
  • En cas de fumée dans la pièce, baissez-vous vers le sol (la fumée envahit d’abord les parties hautes) et couvrez-vous le nez et la bouche avec un linge humide pour éviter de respirer les fumées.

Si l’incendie est au-dessus de chez vous, sortez par l’issue la plus proche.

Les gestes qui peuvent sauver une personne qui prend feu

  • Roulez-la dans une couverture ou un tissu non synthétique ou couvrez-la.
  • Arrosez la victime avec de l’eau tiède pour refroidir les éventuelles brûlures.
  • N’essayez pas d’enlever des vêtements brûlés, ils collent à la peau.

Une protection complémentaire : la Multirisque des Accidents de la Vie (MAV)

Malgré toutes ces précautions, le feu est parfois inévitable. Protégez-vous, vous et votre famille, en souscrivant une garantie Multirisque des Accidents de la Vie (MAV). Cette assurance permet de limiter les conséquences financières d’un accident domestique en cas d’incapacité permanente ou de décès suite à un incendie domestique.

*Source : www.pompiers.fr – données année 2015 en France.

 

>En savoir plus

AssuranceVéhicule

Protégez votre voiture contre le froid

voiture_hiver-960x659.jpg

Serrure gelée, pare-brise givré, frein à main bloqué, batterie à plat... Ah, les joies de l’hiver ! Pour éviter que votre voiture ne vous lâche le matin, appliquez ces quelques astuces.

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un garage fermé. Si le froid s’annonce et que votre voiture dort dehors, ne vous laissez pas surprendre…

Pare-brises et vitres : opération antigivre

Coincez un morceau de carton ou une bâche antigivre sur les pare-brises avant et arrière. En prévention, passez un chiffon imbibé d’alcool à 90° sur le pare-brise et les vitres 2 à 3 fois par semaine. Autre astuce : vaporisez le pare-brise avec un mélange de 3 volumes de vinaigre blanc pour 1 volume d’eau.

 

Serrures : halte au gel

Attention, surtout pas d’eau chaude ! Pour réchauffer la serrure, utilisez un briquet pour chauffer la clé. Vous pouvez aussi introduire de la glycérine dans la serrure ou en enduire votre clé. Mais ne forcez surtout pas elle risque de casser à l’intérieur.

 

Chassez la buée

Frottez l’intérieur de vos vitres avec un peu de glycérine ou de savon sec (et essuyez le surplus avant de démarrer !). Sinon, mettez la position désembuage à fond en ouvrant légèrement les vitres.

 

Portières ou vitres bloquées

 Appliquez du savon, de la glycérine ou du talc sur les joints des portes. Ne forcez pas sur la poignée. Pour les vitres, attendez simplement que l’habitacle se réchauffe.

 

Essuie-glaces collés

Veillez à bien arrêter vos essuies glaces avant de couper le moteur, sinon ils risquent d’être collés au pare-brise et de casser quand vous remettrez le contact. Un truc : placez un bouchon de liège pour éviter qu’ils ne collent au pare-brise.

Pneus à contrôler

 Le froid fait baisser la pression des pneus. Surgonflez-les pendant l’hiver. L’idéal est de poser des pneus hiver pour augmenter l’adhérence de votre véhicule.

 

Batteries sensibles au froid

 Les batteries se déchargent plus vite l’hiver. Surveillez leur état. Allumez vos phares quelques instants avant de mettre le contact pour réveiller la batterie en douceur.

 

Frein à main

 Ne serrez pas le frein à main, il risque de geler et de bloquer les roues arrière. Mettez une vitesse et braquez les roues vers le trottoir.

 

Attention au sel

Le salage des routes est corrosif pour la peinture de la carrosserie. En hiver, lavez souvent votre véhicule pour le protéger.

Si votre voiture reste stationnée plusieurs jours, installez une bâche auto de protection.

En hiver, le froid et les variations de températures fragilisent le pare-brise et les vitres. Pour les protéger, la garantie optionnelle « bris de glace » couvre les pare-brises avant et arrière ainsi que la lunette arrière et les vitres latérales. Un conseil : vérifiez qu’elle est incluse dans votre contrat auto.

> En savoir plus sur les assurances Banque Populaire :

LogementLoisirsVacances

Partez en vacances sereinement avec votre protection juridique

Vacances-et-protection-juridique-960x640.jpg

Vacances riment souvent avec découverte... mais aussi avec inconnu ! Hébergement insalubre, arnaque, annulation de voyage, surbooking... Un séjour ou un voyage peut vite mal tourner. La protection juridique s’avère alors utile pour solutionner les litiges.

Cette location, vous en rêviez depuis six mois. Et arrivé sur place, grosse déception : la vue donne sur la mer, c’est vrai, mais en se penchant par la fenêtre de la salle de bains et la première plage est à 10 km alors que l’annonce mentionnait « location les pieds dans l’eau ». Oui, les déconvenues ne sont pas rares quand on part en vacances, en France ou à l’autre bout du monde.

Locations saisonnières, chambres d’hôtel : comment éviter les arnaques ?

Demandez au propriétaire une description détaillée de la location et localisez-la sur internet. Une fois sur place, faites un état des lieux et remplissez un inventaire du mobilier et du matériel pour éviter tout litige en fin de séjour.

Si vous réservez un hôtel, consultez les avis les plus récents sur des sites spécialisés comme Tripadvisor par exemple, cela vous évitera des surprises désagréables.

Si la description de l’hébergement ne correspond pas à la réalité ou présente de fausses informations, demandez une réduction de prix.
N’hésitez pas à prendre des photos ou, dans les cas extrêmes, à faire un constat par un huissier pour fournir des preuves.

Le cas du surbooking : ce que vous pouvez exiger

Si votre vol est surbooké, vous avez droit à un dédommagement. Adressez une réclamation à la compagnie aérienne. Si vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas attendre le prochain vol, elle doit vous rembourser la totalité du billet. Si vous acceptez d’attendre le vol suivant, elle doit prendre en charge l’hébergement, la restauration, les appels téléphoniques, les rafraîchissements.

Quand les choses tournent mal : faites appel à la protection juridique

Dans la mesure du possible, essayez toujours de régler les différends à l’amiable. Pour vous assister, faites intervenir votre protection juridique. Il s’agit d’une assurance, généralement souscrite avec l’assurance Multirisque Habitation, qui vous permet de bénéficier de conseils de juristes.
En cas de litige, les frais de justice (honoraires d’avocat, d’huissier, d’expert juridique, frais de procédure…) sont pris en charge, totalement ou partiellement, par l’assureur.

Pour défendre vos intérêts et faire valoir vos droits, il est donc vivement conseillé de souscrire un contrat de protection juridique, d’autant que celle-ci est peu onéreuse (quelques euros par mois). De plus, ces contrats assurent généralement tous les membres de la famille.

> En savoir plus sur la protection juridique Banque Populaire.