main

AssuranceLoisirs

Quelle assurance pour le ski ?

assurance_ski-960x622.jpg

Entorses, fractures, traumatismes crâniens... L'hiver dernier, 150 000 blessés¹ ont été pris en charge par l’association Médecins de Montagne en France. Comment faut-il s’assurer pour le ski ? Sur les pistes des assurances...

Responsabilité civile, dommages corporels, assistance (recherche, secours, rapatriement) mais aussi interruption de séjour, bris de matériel… Epluchez vos contrats assurances avant de partir aux sports d’hiver.

  • La garantie responsabilité civile, incluse dans les contrats multirisques habitation, vous couvre si vous causez un accident à un autre skieur. Mais si vous vous blessez en chutant seul à ski, votre garantie RC ne vous couvre pas !
  • L’assurance individuelle accident ou garantie accidents de la vie couvre les dommages corporels que vous pouvez subir. Si l’accident entraîne une invalidité, voire un décès, ces garanties prévoient le versement d’un capital.
  • L’assurance complémentaire santé ou mutuelle santé prend en charge les frais d’hospitalisation et les soins occasionnés à la suite d’un accident.
  • L’assurance des cartes bancaires haut de gamme (Visa Premier, Platinum, Infinite, Gold Mastercard ou Platinum MasterCard….) couvre généralement :
  • la responsabilité civile,
  • les frais médicaux,
  • les frais de recherche, de secours et d’évacuation,
  • les frais de défense recours,
  • les frais de forfaits et cours de ski non utilisés suite à un accident,
  • les frais de location (pour une durée maximale de 8 jours) de skis ou chaussures de remplacement suite au bris accidentel de ses propres skis ou chaussures,

à condition de payer les prestations (cours, forfaits…) avec ladite carte.

  • L’assurance ski des assureurs, vous permet, en cas d’accident, d’être remboursé de votre forfait de remontées mécaniques, des cours de ski non utilisés, de la location de votre matériel, de l’indemnisation des dommages causés à un autre skieur. Elle inclut également un service d’assistance-rapatriement.
  • Les assurances « Neige » remontées mécanique ou la licence Carte Neige (annuelle) des Clubs de la Fédération française de ski, proposent des garanties d’assurance et d’assistance très complètes (remboursement complémentaire des frais médicaux et d’hospitalisation, des forfaits et/ou cours de ski, rapatriement…). Elles sont en vente dans les stations de sports d’hiver.

Ce qu’il faut vérifier dans vos assurances

  • les activités couvertes et les exclusions, surtout si vous êtes adepte de hors-piste, freestyle, freeride, ou backcountry… La plupart des assurances n’assure pas le hors-piste!
  • les plafonds d’indemnisation ;
  • le montant des franchises ;
  • les personnes couvertes ;
  • la prise en charge des frais de recherche, secours, rapatriement ;
  • la prise en charge à l’étranger, le cas échéant.

Conclusion ? Si vous disposez d’une carte bancaire haut de gamme, pas d’inquiétude, vous et votre famille êtes couverts aussi bien qu’avec une assurance « Neige » ou une Carte Neige à condition de payer les prestations (cours, forfaits, location, etc.) avec. Si vous possédez une carte bancaire classique, et que vous n’avez pas d’assurance individuelle accident ou garantie accidents de la vie, complétez vos garanties.

1 Source : Médecins de montagne Chiffres 2014-2015

 

> En savoir plus sur les assurances Banque Populaire :

 

SantéVacances

Etes-vous bien assuré en cas de maladie à l’étranger ?

sante-etranger-960x638.jpg

Les vacances approchent. Cet été, vous partez à l’étranger. Mais si un problème de santé survenait, avez-vous pris toutes les précautions pour être bien couvert sur place ?

Le remboursement des frais médicaux

Si vous tombez malade en Europe

15 jours au moins avant votre départ, demandez gratuitement une carte européenne d’assurance maladie (CEAM) à votre caisse d’Assurance Maladie :

  • en ligne sur votre compte ameli,
  • par téléphone au 36 46,
  • ou au guichet de votre caisse d’Assurance Maladie.

Cette carte vous permettra d’être pris en charge dans une trentaine de pays de l’Union Européenne. Soit vous n’aurez pas à faire l’avance des frais médicaux, soit vous devrez faire l’avance des frais médicaux et vous vous les ferez rembourser sur place par l’organisme de sécurité sociale de votre lieu de séjour.

Si vous tombez malade en dehors de l’Europe

Réglez vos frais médicaux sur place et conservez les ordonnances, les factures et les justificatifs de paiement. Quand vous rentrez en France, adressez-les à votre caisse d’Assurance Maladie avec le formulaire cerfa S3125 que vous trouverez sur www.ameli.fr.
Seuls les soins urgents et imprévus sont remboursés dans la limite d’un forfait.

Vos contrats d’assurance vous couvrent-ils lors d’un séjour à l’étranger ?

Certains contrats proposent des services d’assistance et apportent une aide matérielle en cas de maladie ou d’accident corporel (avance sur les frais de soins et sur les dépenses de médicaments par exemple).
Ces garanties d’assurance ou d’assistance peuvent être incluses dans :

  • les assurances associées à votre carte bancaire ;
  • les contrats de complémentaire Santé ;
  • l’assurance Multirisques Habitation ;
  • l’assurance scolaire des enfants ;
  • l’assurance auto ;
  • les assurances des accidents de la vie :
  • les assurances décès, invalidité et contrats obsèques ;
  • et bien sûr dans les assurances vacances / voyages.

Ce qu’il faut vérifier

Epluchez bien les conditions générales, l’étendue de vos garanties, les membres de la famille pouvant être assurés ou assistés, et surtout les exclusions. La garantie peut ne pas fonctionner partout dans le monde.
Renseignez-vous avant de partir, dans certains pays, les frais médicaux coûtent extrêmement cher.

Vous avez donc intérêt à souscrire un contrat d’assurance ou d’assistance qui garantit la prise en charge des frais médicaux et le rapatriement sanitaire.
Si vous pratiquez un sport à risque (escalade, rafting, saut à l’élastique…) assurez-vous en conséquence. Le mieux est de demander conseil à votre assureur.

Pour en savoir plus sur les soins de santé à l’étranger : www.cleiss.fr

> En savoir plus sur les assurances Banque Populaire :