main

AssuranceVéhicule

Protégez votre voiture contre le froid

voiture_hiver-960x659.jpg

Serrure gelée, pare-brise givré, frein à main bloqué, batterie à plat... Ah, les joies de l’hiver ! Pour éviter que votre voiture ne vous lâche le matin, appliquez ces quelques astuces.

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un garage fermé. Si le froid s’annonce et que votre voiture dort dehors, ne vous laissez pas surprendre…

Pare-brises et vitres : opération antigivre

Coincez un morceau de carton ou une bâche antigivre sur les pare-brises avant et arrière. En prévention, passez un chiffon imbibé d’alcool à 90° sur le pare-brise et les vitres 2 à 3 fois par semaine. Autre astuce : vaporisez le pare-brise avec un mélange de 3 volumes de vinaigre blanc pour 1 volume d’eau.

 

Serrures : halte au gel

Attention, surtout pas d’eau chaude ! Pour réchauffer la serrure, utilisez un briquet pour chauffer la clé. Vous pouvez aussi introduire de la glycérine dans la serrure ou en enduire votre clé. Mais ne forcez surtout pas elle risque de casser à l’intérieur.

 

Chassez la buée

Frottez l’intérieur de vos vitres avec un peu de glycérine ou de savon sec (et essuyez le surplus avant de démarrer !). Sinon, mettez la position désembuage à fond en ouvrant légèrement les vitres.

 

Portières ou vitres bloquées

 Appliquez du savon, de la glycérine ou du talc sur les joints des portes. Ne forcez pas sur la poignée. Pour les vitres, attendez simplement que l’habitacle se réchauffe.

 

Essuie-glaces collés

Veillez à bien arrêter vos essuies glaces avant de couper le moteur, sinon ils risquent d’être collés au pare-brise et de casser quand vous remettrez le contact. Un truc : placez un bouchon de liège pour éviter qu’ils ne collent au pare-brise.

Pneus à contrôler

 Le froid fait baisser la pression des pneus. Surgonflez-les pendant l’hiver. L’idéal est de poser des pneus hiver pour augmenter l’adhérence de votre véhicule.

 

Batteries sensibles au froid

 Les batteries se déchargent plus vite l’hiver. Surveillez leur état. Allumez vos phares quelques instants avant de mettre le contact pour réveiller la batterie en douceur.

 

Frein à main

 Ne serrez pas le frein à main, il risque de geler et de bloquer les roues arrière. Mettez une vitesse et braquez les roues vers le trottoir.

 

Attention au sel

Le salage des routes est corrosif pour la peinture de la carrosserie. En hiver, lavez souvent votre véhicule pour le protéger.

Si votre voiture reste stationnée plusieurs jours, installez une bâche auto de protection.

En hiver, le froid et les variations de températures fragilisent le pare-brise et les vitres. Pour les protéger, la garantie optionnelle « bris de glace » couvre les pare-brises avant et arrière ainsi que la lunette arrière et les vitres latérales. Un conseil : vérifiez qu’elle est incluse dans votre contrat auto.

> En savoir plus sur les assurances Banque Populaire :

AssuranceLogement

Chauffage : préparer son logement pour l’hiver

logement_hiver-960x640.jpg

Tous les ans, avant que le froid ne s’installe, il est nécessaire de faire vérifier vos appareils de chauffage.

En France, on compte environ 3 000 intoxications1 au monoxyde de carbone par an. En cause : les appareils de chauffage. Une bonne raison pour les faire contrôler à la veille de l’hiver.

Quels appareils de chauffage contrôler ?

  • Toutes les chaudières (fioul, gaz, bois, charbon, etc.) dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kW doivent faire l’objet d’un entretien tous les ans1 ;
  • les chauffe-eau et chauffe-bains ;
  • les inserts de cheminées, poêles ;
  • les chauffages d’appoint ;
  • les cuisinières (bois, charbon, gaz) ;
  • les groupes électrogènes à essence ou à fioul…

 

Le contrôle de la chaudière

  • L’entretien d’une chaudière individuelle doit être réalisé par un professionnel qualifié. Demandez une attestation d’entretien qui prouve que l’appareil est bien entretenu. Ce document sera demandé par l’assurance en cas de sinistre.
  • L’entretien d’une chaudière collective est à la charge du propriétaire ou du syndicat des copropriétaires de l’immeuble.

 

Le ramonage des conduits de cheminées

Il est obligatoire :

  • pour les chauffages au gaz et au fioul au moins une fois par an;
  • pour les chauffages au bois (foyers fermés, inserts, poêles) deux fois par an, dont une en période de chauffe.

Le règlement sanitaire de votre département indique le nombre de ramonages à faire chaque année. Consultez-le à la mairie ou à la préfecture.
Si vous ne le faites pas vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 450 €.
Il n’est pas obligatoire pour les chaudières étanches (à ventouse, VMC-gaz).

 

Autres conseils pour bien se chauffer l’hiver

  • N’obstruez jamais les entrées et sorties d’aération.
  • Ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (cuisinière, braseros, barbecues, groupe électrogène…).
  • Utilisez un chauffage d’appoint au maximum 2 heures de suite et dans une pièce avec aération.
  • Avant de rallumer un appareil à combustion, respectez toujours les consignes d’utilisation indiquées dans les guides.
  • Aérez chaque jour votre logement pendant au moins 10 minutes.

 

Vérifiez votre contrat d’assurance habitation

Que vous soyez locataire ou propriétaire, assurez-vous que vous disposez d’une garantie incendie-explosion, incluse dans votre contrat d’assurance multirisque habitation.
Certains assureurs obligent l’assuré à mettre en place des mesures de sécurité (détecteur de fumée, ramonage, …) pour être mieux indemnisé.
Enfin, vérifiez régulièrement que les garanties figurant dans votre contrat d’assurance habitation couvrent correctement votre logement et vos biens.

1 décret n° 2009-649 du 9 juin 2009

 

> En savoir plus sur les assurances Banque Populaire :

o   Assurance Habitation 

AssuranceSanté

Santé : sept conseils pour bien affronter l’hiver

conseils_santé_hiver-960x640.jpg

Que c’est dur de sortir de sous la couette quand le thermomètre affiche des températures négatives. Voici quelques gestes simples pour affronter les grands froids...

Grippe, rhume, gastro… Hiver rime souvent avec infections. Le froid abaisse nos défenses immunitaires et nous rend plus vulnérable. Alors, mieux vaut prévenir… que guérir.

Couvrez-vous !

Protégez-vous du froid avec des matières qui tiennent chaud sans être épaisses. Les marques innovent avec des textiles thermorégulateurs qui isolent efficacement du froid et évacuent la transpiration. Préférez plusieurs vêtements superposés à un seul gros pull, et ajoutez une couche extérieure imperméable au vent et à l’eau. Ne gardez pas de vêtements humides sur vous.

 

Consommez des vitamines

 Faites des petits déjeuners copieux, à base de fruits (kiwis, agrumes) riches en vitamine C, de laitages et de céréales. Pour renforcer votre système immunitaire, consommez aussi de la vitamine D (présente dans les poissons gras, le jaune d’œuf, le foie de veau, le beurre…) et sortez dès qu’un rayon de soleil apparaît. Mangez des légumes, des féculents et des pâtes qui libèrent des sucres lents.

 

Hydratez-vous à l’intérieur et à l’extérieur

Buvez régulièrement (tisanes, thé, soupes, jus de fruit, eau…) car le chauffage assèche l’air et accentue la déperdition en eau. Pas besoin de boire de l’alcool, il ne réchauffe pas !
Exposée au froid puis au chaud, la peau est mise à rude épreuve l’hiver. Hydratez le corps, le visage mais aussi les mains et les lèvres avec des crèmes à texture riche.

 

Adoptez une bonne hygiène

Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour, c’est la meilleure façon d’échapper aux virus !
Utilisez des mouchoirs jetables (en papier recyclé, c’est mieux !)

 

Aérez votre logement et régulez la température

Aérez les chambres 10 à 15 minutes par jour.
Ne surchauffez pas : l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) conseille 19 ℃ dans les pièces à vivre et 16 ℃ dans les chambres d’adultes.

 

Prenez particulièrement soin des personnes sensibles au froid

  • les personnes âgées, handicapées ;
  • les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, respiratoires, du symptôme de Raynaud (trouble de la circulation du sang au niveau des doigts) ou suivant un traitement médical ;
  • les enfants en bas âge ;
  • les sportifs et les personnes qui travaillent à l’extérieur.

 

Ménagez-vous

Evitez les efforts brusques, les expositions prolongées au froid et au vent, les passages brusques du chaud au froid, et protégez-vous des courants d’air.

 

 

> En savoir plus sur les assurances Banque Populaire :

  Assurance Santé