main

AssuranceVéhicule

Véhicule de location : quelle assurance choisir ?

Fotolia_66491451_S.jpg

Vous louez une voiture pour les vacances ? Au moment de signer le contrat, c’est l‘éternelle question : quelle assurance souscrire pour être bien couvert ? Alors, suivez ces quelques conseils pour bien vous assurer.

Accident, vol, bris de glace… Conduire une voiture de location dans des villes étrangères ou sur des routes inconnues n’est pas sans risques. Pour rouler l’esprit tranquille, mieux vaut faire le tour de ses assurances avant de partir.

L’assurance responsabilité civile

Les contrats de location des loueurs professionnels incluent l’assurance de base obligatoire : la responsabilité civile.

  • Elle couvre les dommages matériels ou corporels que vous pouvez causer à vos passagers ou à des tiers.
  • Elle ne couvre pas les dommages matériels causés au véhicule loué etles dommages corporels (et les conséquences financières) que vous pourriez subir.

Bon à savoir : Si vous sortez des frontières, vérifiez les pays exclus de la carte verte.

Les assurances complémentaires 

  • Le rachat de franchise

En cas de vol ou de dommage du véhicule, les loueurs sont assurés mais, il reste à votre charge une franchise qui peut être très élevée !
Moyennant quelques euros supplémentaires par jour, les loueurs proposent :

l’option CDW (Collision Damage Waiver), garantie responsabilité réduite en cas de collision ou dommage du véhicule, couvre le rachat partiel de franchise en cas de dommage du véhicule lié à une collision.

l’option TPC (Theft Protection Coverage) couvre le rachat partiel de franchise en cas de vol du véhicule.

En souscrivant à ces protections, vous réduirez le montant de la franchise. Vous pouvez même vous exonérer, totalement ou presque, de toute responsabilité financière en souscrivant le complément Super Cover couvrant jusqu’au rachat total de franchise en cas d’accident ou de vol du véhicule.

  • L’assurance du conducteur ou PAI (Personnal Accident Insurance) ou Super PAI propose des garanties plus ou moins étendues : dommages corporels, capital en cas de décès ou d’invalidité du conducteur et des passagers mais aussi assistance, frais médicaux d’urgence, vol des bagages…

Avant de signer, vérifiez que vous n’êtes pas assuré par ailleurs 

  • Les garanties carte bancaire haut de gamme

Rachat de franchise, assurance conducteur, assurance des bagages transportés, assistance… peuvent faire partie des garanties attachées à votre carte de paiement. Mais attention, pour qu’elles s’appliquent, vous devrez payer la location du véhicule avec votre carte !

  • Les extensions des assurances auto

Si vous êtes assurés pour votre véhicule personnel, vérifiez que vous ne bénéficiez pas d’une assurance dommages corporels du conducteur étendue à la conduite d’une voiture de location. Renseignez-vous auprès de votre assureur !

> En savoir plus:

AssuranceLoisirs

Quelle assurance pour le ski ?

assurance_ski-960x622.jpg

Entorses, fractures, traumatismes crâniens... L'hiver dernier, 150 000 blessés¹ ont été pris en charge par l’association Médecins de Montagne en France. Comment faut-il s’assurer pour le ski ? Sur les pistes des assurances...

Responsabilité civile, dommages corporels, assistance (recherche, secours, rapatriement) mais aussi interruption de séjour, bris de matériel… Epluchez vos contrats assurances avant de partir aux sports d’hiver.

  • La garantie responsabilité civile, incluse dans les contrats multirisques habitation, vous couvre si vous causez un accident à un autre skieur. Mais si vous vous blessez en chutant seul à ski, votre garantie RC ne vous couvre pas !
  • L’assurance individuelle accident ou garantie accidents de la vie couvre les dommages corporels que vous pouvez subir. Si l’accident entraîne une invalidité, voire un décès, ces garanties prévoient le versement d’un capital.
  • L’assurance complémentaire santé ou mutuelle santé prend en charge les frais d’hospitalisation et les soins occasionnés à la suite d’un accident.
  • L’assurance des cartes bancaires haut de gamme (Visa Premier, Platinum, Infinite, Gold Mastercard ou Platinum MasterCard….) couvre généralement :
  • la responsabilité civile,
  • les frais médicaux,
  • les frais de recherche, de secours et d’évacuation,
  • les frais de défense recours,
  • les frais de forfaits et cours de ski non utilisés suite à un accident,
  • les frais de location (pour une durée maximale de 8 jours) de skis ou chaussures de remplacement suite au bris accidentel de ses propres skis ou chaussures,

à condition de payer les prestations (cours, forfaits…) avec ladite carte.

  • L’assurance ski des assureurs, vous permet, en cas d’accident, d’être remboursé de votre forfait de remontées mécaniques, des cours de ski non utilisés, de la location de votre matériel, de l’indemnisation des dommages causés à un autre skieur. Elle inclut également un service d’assistance-rapatriement.
  • Les assurances « Neige » remontées mécanique ou la licence Carte Neige (annuelle) des Clubs de la Fédération française de ski, proposent des garanties d’assurance et d’assistance très complètes (remboursement complémentaire des frais médicaux et d’hospitalisation, des forfaits et/ou cours de ski, rapatriement…). Elles sont en vente dans les stations de sports d’hiver.

Ce qu’il faut vérifier dans vos assurances

  • les activités couvertes et les exclusions, surtout si vous êtes adepte de hors-piste, freestyle, freeride, ou backcountry… La plupart des assurances n’assure pas le hors-piste!
  • les plafonds d’indemnisation ;
  • le montant des franchises ;
  • les personnes couvertes ;
  • la prise en charge des frais de recherche, secours, rapatriement ;
  • la prise en charge à l’étranger, le cas échéant.

Conclusion ? Si vous disposez d’une carte bancaire haut de gamme, pas d’inquiétude, vous et votre famille êtes couverts aussi bien qu’avec une assurance « Neige » ou une Carte Neige à condition de payer les prestations (cours, forfaits, location, etc.) avec. Si vous possédez une carte bancaire classique, et que vous n’avez pas d’assurance individuelle accident ou garantie accidents de la vie, complétez vos garanties.

1 Source : Médecins de montagne Chiffres 2014-2015

 

> En savoir plus sur les assurances Banque Populaire :

 

AssuranceVéhicule

Quand puis-je changer d’assurance habitation ou auto ?

Véhicule_assurance-960x540.jpg

Vous souhaitez résilier votre contrat d’assurance habitation, auto ou moto ? C’est possible et beaucoup plus simple qu’avant. Explications.

Depuis la loi sur la consommation dite « loi Hamon » de 2015, vous pouvez  résilier votre assurance multirisque habitation, auto ou moto à n’importe quel moment, à condition d’avoir passé le premier anniversaire du contrat, et ce, sans frais ni pénalités. Une excellente opportunité pour faire jouer la concurrence !

Quels contrats sont concernés par la loi Hamon ?

  • Les contrats d’assurance multirisque habitation,
  • les contrats d’assurance auto ou moto,
  • les contrats d’assurance affinitaire (couvrant par exemple les téléphones portables, les appareils ménagers… achetés en grandes surfaces),

s’ils ont été souscrits depuis plus d’un an par une personne physique.

Comment se déroule la résiliation ?

Avant de résilier, demandez plusieurs devis et comparez les tarifs et l’étendue des garanties.

  • Dans le cas d’une assurance facultative : assurance habitation si vous êtes propriétaire ou assurance affinitaire, il vous suffit d’envoyer un courrier ou un e-mail à votre assureur actuel pour l’informer de votre volonté de résilier et de souscrire une nouvelle assurance habitation auprès du nouvel assureur que vous avez choisi.
  • Dans le cas d’une assurance obligatoire : assurance auto, moto et habitation si vous êtes locataire, la demande de résiliation est prise en charge gratuitement par le nouvel assureur.
  • Contactez votre nouvel assureur (par courrier ou mail) pour lui expliquer votre volonté de résilier votre ancien contrat et d’en souscrire un nouveau chez lui.
  • Communiquez-lui les éléments de votre ancien contrat (nom de l’assureur, numéro de police du contrat…).
  • Le nouvel assureur effectue toutes les démarches de résiliation auprès de votre ancien assureur.

Le nouvel assureur veille ainsi à la continuité de la couverture de l’assuré entre l’ancienne et la nouvelle assurance.

 

Quand prend effet la résiliation ?

La résiliation du contrat d’assurance prend effet dans le mois qui suit la réception de la demande par l’ancien assureur.

 

Les cotisations annuelles payées à l’ancien assureur sont-elles remboursées ?

Oui, suite à la résiliation, le trop perçu correspondant à la période assurée par le nouvel assureur est remboursé par l’ancien assureur dans les 30 jours suivant la date de résiliation du contrat.

 

> En savoir plus sur les assurances Banque Populaire :