main

AssuranceLogementLoisirs

Les objets connectés, gadget ou réelle utilité ?

Objets-connectés.jpg

Ils sont présents dans vos poches, à vos poignets et de plus en plus dans vos maisons. Sont-ils de simples gadgets ou peuvent-ils réellement améliorer votre habitat ?

Facilitez votre quotidien

Vous trouvez vos dépenses énergétiques trop importantes ? Pourtant vous pouvez y remédier d’un simple geste en gérant à distance vos radiateurs et vos lumières, depuis votre smartphone. Éteignez-les, allumez-les, programmez-les… A vous les économies !

Vous voulez réaliser votre gâteau préféré mais malheur, il vous manque des œufs pour votre préparation ? Avec les frigos connectés, vous pouvez anticiper les manques, sans même y penser. Disposant d’une caméra embarquée ils scannent tous vos produits, les répertorient et vous alertent en cas de stock faible d’un aliment. Ensuite, d’un simple geste vous pouvez effectuer une nouvelle commande via un magasin partenaire, le tout depuis l’écran tactile de votre frigo.

A vous les gâteaux au chocolat ! Alors, gadget ou utile ?

Renforcez votre sécurité

Vous vous sentez capable de gérer seul votre éclairage, chauffage et vos courses, mais qu’en est-il de votre sécurité ?

Chaque année, plus de 380.000 cambriolages sont déclarés en France, soit un toutes les 90 secondes. Armez-vous contre cela, grâce aux objets connectés !

Ding Dong* « Personne ? Ok on entre ! », tel est le mode opératoire le plus fréquent des cambrioleurs, alors quoi de mieux qu’un interphone connecté pour les-en empêcher ? Vous êtes alerté sur votre smartphone lorsqu’une personne sonne, et grâce à la caméra vous pouvez l’identifier et activer l’alarme si elle vous semble suspecte.

Pour optimiser la sécurité de votre maison, vous pouvez également combiner cela avec des ampoules connectées. Et non, elles ne servent pas uniquement à être allumées et éteintes à distance, elles permettent aussi de détecter vos habitudes de vie et simuler votre présence en cas d’absence. Vous n’êtes pas là et les ampoules détectent un mouvement ? Vous en êtes alerté immédiatement et pouvez déclencher l’alarme !

Et pour une sécurité maximale, complétez tout cela avec le boitier de serrure connecté. Vous n’aurez plus à vous demander si vous avez fermé clé ou non votre porte, elle se verrouille automatiquement. Et pour la déverrouiller, il vous suffit d’utiliser votre smartphone, et ça fonctionne même à distance.
Quelqu’un essaie d’entrer ? Vous recevez une alerte sur votre smartphone.

Alors convaincu ?

Dans la majorité des cas, l’assureur n’applique pas la franchise en cas de vol si l’habitation est protégée par une télésurveillance

Si vous êtes convaincu, votre assureur habitation le sera également.
L’installation d’une alarme connectée, que ce soit par un système de visiophone, d’ampoules, de serrure ou autre, renforce la sécurité de votre maison. Lorsque vous êtes munis de tels dispositifs, il faut en informer votre assureur.

Cette sécurité renforcée diminue le risque d’infractions et de cambriolages dans votre domicile, car vous êtes prévenus et pouvez agir rapidement, tout en dissuadant les cambrioleurs de rentrer chez vous.

Sources :
www.objetconnecte.net 
www.objetconnecte.net
www.la-croix.com

AssuranceVéhicule

Quand puis-je changer d’assurance habitation ou auto ?

Véhicule_assurance-960x540.jpg

Vous souhaitez résilier votre contrat d’assurance habitation, auto ou moto ? C’est possible et beaucoup plus simple qu’avant. Explications.

Depuis la loi sur la consommation dite « loi Hamon » de 2015, vous pouvez  résilier votre assurance multirisque habitation, auto ou moto à n’importe quel moment, à condition d’avoir passé le premier anniversaire du contrat, et ce, sans frais ni pénalités. Une excellente opportunité pour faire jouer la concurrence !

Quels contrats sont concernés par la loi Hamon ?

  • Les contrats d’assurance multirisque habitation,
  • les contrats d’assurance auto ou moto,
  • les contrats d’assurance affinitaire (couvrant par exemple les téléphones portables, les appareils ménagers… achetés en grandes surfaces),

s’ils ont été souscrits depuis plus d’un an par une personne physique.

Comment se déroule la résiliation ?

Avant de résilier, demandez plusieurs devis et comparez les tarifs et l’étendue des garanties.

  • Dans le cas d’une assurance facultative : assurance habitation si vous êtes propriétaire ou assurance affinitaire, il vous suffit d’envoyer un courrier ou un e-mail à votre assureur actuel pour l’informer de votre volonté de résilier et de souscrire une nouvelle assurance habitation auprès du nouvel assureur que vous avez choisi.
  • Dans le cas d’une assurance obligatoire : assurance auto, moto et habitation si vous êtes locataire, la demande de résiliation est prise en charge gratuitement par le nouvel assureur.
  • Contactez votre nouvel assureur (par courrier ou mail) pour lui expliquer votre volonté de résilier votre ancien contrat et d’en souscrire un nouveau chez lui.
  • Communiquez-lui les éléments de votre ancien contrat (nom de l’assureur, numéro de police du contrat…).
  • Le nouvel assureur effectue toutes les démarches de résiliation auprès de votre ancien assureur.

Le nouvel assureur veille ainsi à la continuité de la couverture de l’assuré entre l’ancienne et la nouvelle assurance.

 

Quand prend effet la résiliation ?

La résiliation du contrat d’assurance prend effet dans le mois qui suit la réception de la demande par l’ancien assureur.

 

Les cotisations annuelles payées à l’ancien assureur sont-elles remboursées ?

Oui, suite à la résiliation, le trop perçu correspondant à la période assurée par le nouvel assureur est remboursé par l’ancien assureur dans les 30 jours suivant la date de résiliation du contrat.

 

> En savoir plus sur les assurances Banque Populaire :

Véhicule

Que faire en cas de vol ou d’accident auto ?

VOITURE_VOL-960x641.jpg

Circuler en voiture vous expose malheureusement à quelques désagréables surprises. Vol ou accident : mieux vaut connaître les démarches d’urgence pour réagir vite et bien le jour où vous y êtes confronté.

Votre voiture a été volée

Le vol de voiture : un phénomène fréquent. Plus de 110 000 véhicules1 ont été dérobés en France en 2015, soit 300 par jour ! Alors suivez ces quelques conseils, et gardez toujours une copie des papiers du véhicule chez vous.

  • Déposez plainte dans les 24 heures au commissariat de police ou à la gendarmerie. Votre responsabilité ne sera ainsi pas engagée si le voleur cause un accident avec votre véhicule. Pour gagner du temps, vous pouvez déposer une pré-plainte en ligne sur www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr
  • Déclarez le vol à votre assureur dans les 2 jours ouvrés (même si vous n’êtes pas assuré contre le vol). Passé ce délai, votre assureur peut refuser de vous indemniser.
    Si votre véhicule a été volé à votre domicile (dans votre jardin ou dans votre garage) avec effraction, signalez-le également à la compagnie qui assure votre habitation.
  • Attendre l’indemnisation
    Elle intervient souvent un mois après le vol.

    • Si le véhicule est retrouvé avant 30 jours, vous devez le récupérer. Les dégâts matériels seront pris en charge par l’assureur après expertise.
    • Si la voiture n’est pas retrouvée après 30 jours, votre assureur vous remboursera la valeur du véhicule selon les modalités prévues au contrat.
    • Si la voiture est retrouvée après 30 jours, vous aurez certainement déjà été indemnisé. Vous pouvez soit récupérer votre voiture et restituer le montant de l’indemnisation à l’assureur, soit céder votre voiture à votre assureur.A savoir : Si vous retrouvez votre véhicule volé, contactez immédiatement la police ou la gendarmerie et ne tentez pas de prendre le volant.

 Vous êtes victime d’un accident de voiture

Un moment d’inattention… et c’est l’accident ! Simple froissement de tôle ou blessures graves, il faut faire face rapidement et sans paniquer. Quels sont les bons réflexes ?

  • Commencez par sécuriser le périmètre : déplacez votre véhicule pour ne pas gêner la circulation, allumez vos feux de détresse, enfilez votre gilet de sécurité et placez un triangle de signalisation en amont.
  • Appelez les secours en cas d’accident corporel : composez le 112 depuis un portable. Ne déplacez pas les blessés.
  • Remplissez le constat amiable (ou constat européen d’accident) minutieusement avec le ou les autres conducteurs car il rend compte des circonstances de l’accident. Adressez-le en recommandé avec accusé de réception à votre assureur dans les 5 jours suivant l’accident.Si le conducteur impliqué dans l’accident refuse de remplir le constat, indiquez-le dans le document et relevez son numéro d’immatriculation. Recueillez des témoignages de personnes ayant assisté à l’accident.
  • Utilisez l’e-constat auto depuis votre smartphone si l’accident :
    • A lieu en France (métropole ou DOM),
    • Concerne des véhicules immatriculés et assurés en France,
    • Ne concerne pas plus de 2 véhicules,
    • N’a entraîné aucun dommage corporel.
    • Téléchargez-le gratuitement sur http://www.e-constat-auto.fr/
  • Appelez votre assureur pour l’informer du sinistre et bénéficier éventuellement de l’assistance prévue dans votre contrat.
  • Dans les jours qui suivent, un expert évaluera les dommages subis par le véhicule, voire la valeur de remplacement de votre véhicule.

> En savoir plus sur :

LoisirsVacances

Bien assurer ses loisirs d’été

Fotolia_95027052_M-960x480.jpg

L’été, saison idéale pour profiter de tous les loisirs favoris en extérieur, réserve souvent son lot de surprises… Alors, pour être paré à tout désagrément, il est important de faire le point sur les assurances qui pourraient vous couvrir en cas de problème.

Quelles prises en charge lors d’un accident de sport ?

Pendant l’été, un accident lors d’une pratique sportive peut vite arriver. De la chute de vélo, à la foulure de la cheville pendant un jogging, la garantie contre les accidents de la vie (GAV) interviendra dans le cadre d’accidents des sports et loisirs, lorsque le responsable de l’accident n’est pas identifié ou si vous en êtes le responsable.

Sports extrêmes, une assurance spécifique est de rigueur

Vous avez décidé de vous lancer dans les sports extrêmes ? Du parachutisme, au rafting, en passant par le parapente… autant de sports à risques qu’excluent, pour la plupart, les garanties des assurances : la garantie des accidents de la vie (GAV), l’individuelle accident, ou même l’assurance habitation en sont des exemples.  Pour ainsi bénéficier d’une assurance sport extrême, vous pouvez demander une extension de garantie ou simplement souscrire un contrat d’assurance spécifique ou l’assurance multirisque loisirs, pour profiter pleinement de vos activités.

Mais alors, quelles assurances lors de dommages causés à autrui ?

Un piéton percuté accidentellement lors de votre balade à vélo et c’est votre Responsabilité civile qui intervient. En effet, lors de dommages causés à autrui, cette garantie, qui est incluse dans votre assurance multirisque habitation (MRH), couvrira une bonne partie des dommages causés aux tiers. Cependant, elle peut contenir des limites : les dommages causés avec un véhicule à moteur, ne sont, par exemple, pas couverts par la garantie. Dans ce cas, d’autres assurances, telles que la Responsabilité civile de l’assurance Auto, peuvent prendre le relais.

Les accidents domestiques, attention à ces dangers du quotidien

Fan de barbecue en été ou de jardinage ? Brûlures, chutes, intoxications, les accidents domestiques sont malheureusement nombreux durant cette période de l’année. La garantie contre les accidents de la vie (GAV), vous protégera et éventuellement votre famille, des différents dommages corporels.

> En savoir plus sur :